TOTEM

Êkhéô
00:00:00

faire du bruit / résonner / rendre un son

Êkhéô unit piano, violon et violoncelle dans un même champs d’interprétation, laissant tomber leurs appellations distinctes au profit de l’homogénéité des manipulations qui leur sont portées. Ainsi, tout comme celles des violon et violoncelle, les cordes du piano sont tantôt pincées, tantôt frottés : les sonorités qui en résultent, échos plutôt qu’attaques, transportent les auditeurs au milieu de chants de baleines, où les plaintes se mêlent à de doux soupirs. À l’ampleur de la résonance pianistique, l’œuvre unit l’intimité des doux grincements des violons obtenus par le frottement d’un fil de nylon sur le chevalet, ou même le sautillement de l’archet sur ce même fil. Ces sonorités, malgré leurs particularités intrinsèques, trouvent leur homogénéité dans leur douceur, leur évolution continue, et leur richesse timbrale communes. Osmose de timbres inouïs, osmose de gestes inconnus, l’œuvre surprend l’auditeur par sa nouveauté tout en le mettant face au naturel d’un déploiement sonore.


We cannot display this gallery” order_by=”sortorder” order_direction=”ASC” returns=”included” maximum_entity_count=”500″]