Photo des Insectes

Photo:

La Conserve Média

Insectes

Ces petites bêtes presque mignonnes, on jurerait qu’elles sont en vie ! 

L’Insecte est un très petit instrument, à la fois d’une simplicité désarmante et d’une polyvalence insoupçonnée. Chaque Insecte consiste en un court bout de tuyau de métal de faible diamètre (par où arrive l’air comprimé) coiffé d’une membrane de latex retenue bien serrée par des pinces fixes. Une seconde membrane est parfois nouée autour de l’embout comme un cordon, selon le bon vouloir de l’interprète, pour altérer la vibration de la première. 

C’est en jouant avec la tension de la membrane 1, la position de la membrane 2 et la pression de l’air qu’on arrive à faire émettre à ces petits dispositifs une panoplie de sons qui évoquent des stridulations d’insectes, de quoi nous transporter dans une prairie un chaud soir d’été. 

Chaque Insecte est muni de sa propre valve d’air, ce qui permet à l’interprète de varier les combinaisons de l’ensemble à l’infini. L’absence de contrôle informatisé rend cet instrument éminemment organique, naturel, réactif à la moindre altération manuelle de ses propriétés, avec un certain degré d’imprévisibilité. Autrement dit, ces Insectes sont un tantinet caractériels.

On trouve huit Insectes sur la Table de Babel, le contexte dans lequel ils sont le plus souvent utilisés. Ils figurent ainsi dans plus d’une dizaine d’œuvres composées pour ce multi-instrument. Mais nous sommes loin d’en avoir épuisé toutes les possibilités. Bref, la saison des Insectes n’est pas terminée !